Les sytèmes de sécurités des parachutes

Les systèmes de sécurité pour parachutistes sont obligatoire dans la plus part des pays du monde pour les sauts en tandem ainsi que les sauts réalisé par des élèves. Ils ont aussi été rendu obligatoire en France (loi sur le sport) pour tous les sauts sportifs mais ce n'est pas le cas des sauts réalisé par les parachutistes professionnels.

Il est à noté qu'à ce jour qu'au contraire des parachutes (TSO, QAC121, ETSO) aucune certification des systèmes de sécurités. Un document du PIA existe depuis Septembre 1995, il s'agit du TS-120 2.01 mais ce document qui n'est qu'un début et n'as pas été pris en compte par les constructeurs.

Le principe des "ouvreurs de sécurité" ou aussi appelé "AAD" (Automatic Activation device) en Anglais est d'ouvrir le parachute principale ou de secours du parachute si un ou plusieurs conditions sont réunis. Le condition numéro 1 est en générale l'altitude et aussi la vitesse de chute du parachutistes. Exemple:  le système est réglé pour se déclencher à 225m du sol (AGL: Above ground Level) à une vitesse verticale de plus de 35m/s.

Le débat d'utiliser ou de ne pas utilisé un système de sécurité pour parachutistes, n'est plus vraiment en question depuis le décès de Tom Piras un membre de l'équipe national Américaine de parachutisme en 1991. En effet Tom avait dans son parachute un nouveau AAD de marque Cypres (son sponsor) mais qu'il ne mettait pas en route parce qu'il n'avait pas confiance et il pensait toujours pouvoir ouvrir seul... Cette tragique accident a réellement frappé les esprits que mêmes les meilleurs n'était pas à l'abri et ce fut de départ d'un succès commercial de la marque CYPRES...

Le débat actuel tourne plus autour de l'obligation de porter un système de sécurité dont aucun certification existe. Il existe bien des volontés dans le monde de produire une certification mais de nombreuses obstacles existent dont notamment l'aspect financier d'un telle certification ainsi que la certification actuelle des parachutes comme le TSO, JTSO, ESTO, QAC121 etc

 

Une listes des sytèmes de sécurités des parachutes

Les systèmes de sécurité pour parachutistes mecaniques

Le KAP3Le système de sécurité KAP3

Développé en URSS dans les 1930's, le système de sécurité pour parachutste mécanique KAP3 est la plus ancienne systèmes de sécurité pour parachutes connue. Pendant des décennies, le système KAP3 soviétique était le seul appareil efficace  pour le parachutisme. Le KAP3 est un systèmes de sécurité pour parachutistes de la Pacte de Varsovie. L'appareil était très fiable, tous capsules et cosmonautes soviétique avait des KAP3s en sécurité. Il y a deux KAP3 montés sur le châssis d'une capsule spatiale soviétique au Musée Air Boeing à Seattle.

Le KAP3 est mécanique et installé sur le parachute principale du parachute, et il se déclenche et ouvre le parachute principale  sur chaque saut, à l'altitude pré-sélectionnée avec un retard chronométré. Durant le pliage il fallait armer le mécanisme comme une horloge mécanique et avant le saut il fallait retirer un goupille de sécurité. Si le parachutiste était en dessous de l'altitude de fonctionnement et qu'on enlève le goupille, le KAP3 a un système de retardateur afin de l'empêcher de se déclencher dans l'avion.  Certains parachutistes (en utilisation Checksolvia KAP sur la voile principale et un système de sécurité comme le cyprès dans les parachute de secours (réserves).

Le Hi Tek Model 8000 ou connu comme le FXC 8000

Le Hi Tek Model 8000 est un système de sécurité pour parachute a été présenté en mai 1971 par la société  Hi Tek Corporation. La société a été ensuite rachetée par FXC en 1974. Hi Tek 8000 système de sécurité de parachutistes
entièrement mécanique, sans piles, ni équipements pyrotechniques

  • se déclenche lorsque le parachutiste est en dessous de l'altitude préréglées et a un taux de descente supérieur à 12m/s (40 fps)
  • Il ne se déclenche pas en tout cas de descente au-dessus de l'altitude préréglées
  • Il ne se déclenche pas au-dessous de  l'altitude préréglées  Lorsque le taux de descente est inférieure à 12m/s (40 fps)
  • Une course de déplacement de 2 pouces
  • Une force de traction comprise entre 13 et 30kg (30 et 65 lb)
  • Une molette de blocage (interrupteur)
  • Une altitude de déclenchement réglable de 1000 à 3000 ft AGL
  • Altitude du terrain de saut peut être compris entre le niveau de la mer à 10 000 pi MSL

 

Le FXC12000

Le FXC 12000 : Produit par le FXC Corporation qui était un des leaders de l'industrie des systèmes de sécurités ayant fourni plus de 80 000 exemplaires aux Forces armées dans le monde entier. La conception de modèle 12000 estSystème de sécurité parachute FXC12000 une accumulation de plus de 20 ans de recherche et de développement des équipements de sécurité du personnel.
Le modèle FXC est un système de sécurité utilisé sur les parachutes complètement mécanique et n'est pas dépendant de piles ou dispositifs pyrotechniques. Son design, qui remonte aux années 70, est assez compact et robuste pour supporter une utilisation normal du saut en parachute. Le modèle 12000 peut être utilisé aussi bien sur le parachute principale que sur le parachute de secours

Le FXC 12000 est entièrement mécanique se compose de deux parties:

  • Le boitier de contrôle avec son bouton de verrouillage de sécurité: Il sert au parachutiste à contrôler le fonctionnement du FXC et aussi laisser passer l'air pour la capsule anéroïde. Avec le bouton de verrouillage il est possible de couper le fonctionnement du système de sécurité. Sur le boîtier de contrôle il est possible de régler l'attitude de déclenchement.
  • Le boitier de mécanisme:  contient un puissant ressort qui est armé et sert à tirer sur l'aiguille d'ouverture du parachute de secours en cas de déclenchement.

 

Le fonctionnement du FXC 12000 est tirer automatiquement sur du câble de déclenchement retirant ainsi le ou les aiguilles refermant la voile du parachute si deux paramètres sont rempli:

  1. Le parachutiste est sous l'altitude de déclenchement indiqué sur le boîtier de contrôle.
  2. La vitesse verticale est supérieur à 19m/s (65 pieds/s). Si le parachutiste descends a une vitesse inférieur 12m/s et FXC ne de déclenche pas.

 

Les paramètres d'altitude de d'ouverture automatique du modèle 12000 doivent être réglées sur le terrain de saut avant chaque saut. Jamais calibrer le modèle 12000 dans un avion en vol.
Le FXC12000 est encore en service dans le monde et seulement produit dans une version spécifique militaire.

 

Le sentinel ou MK2000 et MK2100

MK2000Le MK2000 ou Sentinel est probablement le 1er système de sécurité pour parachutiste avec un microprocesseur. L'ouverture du parachute était toujours fait par un système pyrotechnique/mécanique qui déclenche l'ouverture en tirant sur le câble. Les défauts majeurs du système était son utilisation que sur les parachutes ventrales ainsi que son microprocesseur qui n'était pas suffisamment puisant.

Le M2100 était une version militaire du M2000

 

 

 

Les systèmes de sécurité de parachute électroniques

Le système de sécurité ASTRA (1996)ASTRA sécurité pour parachutistes et sauts
Le dispositif d'Activation automatique ASTRA produit par FXC. Il est contrôlé par un ordinateur avec un altimètre électronique qui détermine le taux de descente et l'altitude du parachutiste durant son saut au-dessus du niveau du sol (AGL). Le cutter de la boucle de verrouillage du parachute de secours est déclenché si une situation dangereuse est détectée. FXC conçu l'Astra pour montage externe du boitier de contrôle afin de vérifier facile le statut opérationnel de l'Astra.

 

Le système de sécurité MPAAD

(2003)Le système de sécurité pour saut en parachute MPAAD

MPAAD (Mars Parachute Automatic Activation Device) était le 1er système de sécurité produit par la société MarS a.s. et produit à partir de 2003. Le design du MPAAD était très innovant en étant monobloc et s'éloignant totalement du concept 3 sous ensembles inauguré sur le Cypres. La contre partie du design était l'obligation d'avoir un parachute construit spécifiquement pour contenir le MPAAD. Cette obligation était rédhibitoire pour les constructeurs de parachutes car il fallait certifier leurs parachutes spécifiquement pour le système de sécurité sans qu'ils soit encore compatible avec la référence du marché.

 

 

 

Réfernces FXC, dropzone , Image et réferences parachutehistory.com